Créatures de l'Ouest

Tome 1 : l'Ijiraq

Informations

 

Publié aux Editions Láska en format numérique

Genre : Romance/Fantastique/western

Date : 2012-2013

Novella

Bilan : 23 323 mots

 

Résumé

 

June conçoit une aversion pour Connor au premier regard. Comment cet aventurier ose-t-il s’inviter chez eux et les prendre en otage, elle et sa famille ? Lorsque sa petite sœur est enlevée, il est bien la dernière personne à laquelle elle a envie de demander de l’aide — d’autant que c’est plutôt lui qui semble pouvoir bénéficier de la sienne…

 

Sur la trace d’un trésor caché, Connor ne veut rien avoir à faire avec June. Mais ont-ils encore le choix ? Dans cette forêt sauvage et enneigée, mieux vaut voyager à deux. Surtout si ce qu’ils pistent n’est pas humain…

Acheter le roman

 

Publié aux Editions Laska le 25 juillet 2013

 

 Points de vente  (11 novembre 2013)

Editions Laska

Amazon

Immatériel

Nolim

Kobo

 

Critiques

  •  Sur des blogs littéraires

Chez Plumes Sauvages :

[...]c’est une bonne lecture pour s’évader et finir le sourire aux lèvres ! La romance s’esquisse juste, avec sobriété et sans trop de guimauve, les personnages sont attachants, pleins de vie et amusants. Je me demande comment l’auteur va amener la suite de façon à ce qu’ils continuent de collaborer, donc je la lirai quand elle sortira.[...]

 

Webzine "Les Romantiques" N°68 (octobre 2013)

La première chose qui m’a marquée dans ce roman, c’est que j’ai attrapé froid en le lisant, le nez qui coule et des engelures aux doigts qui tenaient la tablette. Toute l’histoire se déroule dans le grand nord. Les héros ressemblent à des oignons annonçant un hiver rigoureux, tellement ils ont de couches de vêtements. Le mérite de l’auteur d’arriver à créer un peu de sensualité n’en est que plus grand, dans ces conditions extrêmes. En parlant de héros, je devrais plutôt dire «personnages principaux». Lui, Connor, commence très fort. Il prend une famille en otage, les séquestre dans la grange alors qu’il garde la plus petite avec lui dans la maison pour être sûr de neutraliser les velléités de rébellion des autres. Au matin, il leur vole un cheval ! Dans la forêt, il abandonnera même l’héroïne à son sort. Charmant ! Elle, June, est jeune et rêve de vivre la grande aventure. Problème : elle est impulsive et agit sans réfléchir. Plusieurs fois, mes doigts (engourdis par le froid) m’ont démangée face à cette tête à claques. Fort heureusement, les deux évoluent... Et il y a l’Ijiraq. Ce croque-mitaine venu du froid, tellement terrifiant qu’on se demande longtemps s’il existe vraiment. Vous devez savoir que ce livre est un tome 1, où la romance ne fait que s’esquisser, l’accent étant mis sur l’aventure. Au final, j’ai lu ce livre d’une traite et j’attends avec une vraie impatience le tome 2 !

 

 

- Chez Amélie Voyard-Venant : L’auteur gère tout aussi bien la poursuite de l’Ijiraq que le développement des sentiments entre ses protagonistes. On ne s’ennuie absolument pas ! Et tout cela donne très envie de lire la suite.

 

 

- Les Reines de la Nuit

[...]J'ai beaucoup apprécié ma lecture. L'histoire se lit facilement et rapidement, l'écriture est fluide et agréable. [...] L'histoire, en elle-même, est prenante mais quelques détails me chiffonnent : tout d'abord, l'Ijiraq, qui semble être un être surnaturel mais au sujet duquel nous n'en saurons pas beaucoup plus ; le fameux "trésor" recherché par Connor, l'a-t-il trouvé ou pas ? 

 
J'attends avec impatience la lecture du tome 2 qui va de nouveau réunir nos deux héros. Quelle nouvelle aventure va de nouveau les réunir, quels nouveaux monstres vont-ils devoir affronter et surtout (ça, c'est mon côté fleur bleue) comment va évoluer leur idylle naissante?

 

- Un Monde Imaginaire

[...]Les personnages de Connor et June, appelée plus souvent Calamity June, sont intéressants car on observe une évolution de leurs pensées. Il est bien évident que chez le premier, c'est un motif de fuite alors que chez la seconde, cela apporte plutôt un mélange d'exaltation et de peur.

Ce premier tome, d'une soixantaine de pages, sert à nous présenter les personnages et l'univers dans lequel ils évoluent. Cet univers mêle romance, histoire, mythologie, aventure et fantastique. De très bons ingrédients pour un moment de lecture agréable. [...]

 

  • Sur le site des Editions Laska

- Par Manon : Tout d’abord, j’ai hâte de lire la suite ! Moi qui ne suis pas fana de romance paranormale, j’ai trouvé celle-ci tout à fait à mon gout. Le côté « paranormal » étant très bien amené et crédible puisque la créature est totalement en adéquation avec l’endroit et l’époque. On se dit : « Après tout qui sait ce que peuvent abriter ces montagnes sauvages, dans ce pays mystérieux! »


De plus, on est pris par un double suspense…celui de savoir ce qu’est cette créature et ce qu’elle a fait de l’enfant et celui de savoir comment va évoluer la relation entre les protagonistes. Les deux personnages principaux sont attachants. On est dans la romance telle qu’on la connait et qu’on l’apprécie. Vraiment, les auteures francophones n’ont rien à envier aux anglophones ! J’ai apprécié la connaissance qu’a l’auteure de la région qu’elle décrit très bien, les dialogues percutants, l’atmosphère prenante et surtout la relation entre les personnages. En finissant le roman je me suis dit : »Argh ! Pourvu qu’il y ait une suite ! » heureusement ce n’est qu’un début…ouf !

 

- Par Mélie : Très bon roman, j’ai autant accroché à la poursuite de l’Ijiraq qu’au développement des sentiments entre les deux personnages. Aucun reproche à faire à l’écriture, on se laisse facilement emporter. J’ai grande hâte de découvrir le tome 2 !

 

- Par Eve : Voilà une histoire palpitante qui m’a beaucoup plu. L’écriture est fluide et très agréable à la lecture. Le rythme du récit vif et enlevé. Les héros sont attachants (mais j’avoue avoir un faible pour Connor ^^). Les caractères bien trempés des deux protagoniste rendent les dialogues percutants sans pour autant sombrer dans la caricature, bien au contraire. Et la romance est amenée par petites touches tout à fait crédibles et que j’ai bien aimé. Je n’ai qu’un regret : que certaines questions attendent encore leur résolution. Je n’ai donc plus qu’une hâte, découvrir le second tome de l’Ijirac ! ^^

 

- Par Pauline : Je déteste… attendre pour connaître la suite !!!! Un vrai plaisir à lire. L’héroïne est tellement impulsive qu’elle en devient parfois tête à claques, quand au héros, il y a des moments où il est tout sauf héroïque. Un régal, bien loin des clichés.
La vilaine bestiole est flippante, et j’aurai aimé en savoir un peu plus sur cette légende.
Par contre pour la suite je prévoirai les moufles, le climat est tellement bien décrit que j’ai attrapé froid !

 

  • Commentaires sur les plates-formes

 - Par S4lly : Une nouvelle très entraînante, qui nous emmène aux confins d'une terre peuplée de légendes venues d'ailleurs, des personnages attachants, et une intrigue rondement menée qui laisse sur sa faim. J'ai hâte de lire la suite !

 

 

  • Retours par mail

 - Par Marie-Laurence :  

"[...] Pari réussi avec « L’Ijiraq », petite novella sympathique au style fluide sans être simpliste, qui se compose autour d’une double intrigue : la principale, à savoir retrouver Beth et démêler le mystère de cette étrange créature qui suits Connor et June, et en parallèle l’histoire d’amour entre ces derniers, sur un schéma un peu « attraction-répulsion ».

 

 « L’Ijiraq » est un quasi huis clos aventurier qui inverse peu à peu les rôles entre les protagonistes et la bestiole qui offre son poétique nom à la novella, l’Ijiraq. D’abord traqueurs par la force des choses (Connor, malgré lui, June pour sauver un être cher), les héros deviennent traqués, ce qui a une petite touche « survival », dans l’esprit, qui n’est pas pour me déplaire. L’intrigue reste simple mais dynamique, ce qui est parfait pour ce format, et conjugue action et dialogues « du tac au tac » et naturels. L’intrusion du fantastique est dans la suggestion - j’ai essayé d’imaginer ça comme un film du genre et c’était chouette ! [...]